COMPTE RENDU DE NOTRE DERNIERE AG

 

COMPTE RENDU ASSEMBLEE GENERALE

                           

Le 18 janvier 2019 s’est tenue l’assemblée Générale  de l’ASSOCIATION NOSY MITARIKA, à la Maison des associations de PORNIC

Ouverture de la séance à 18h30

16  personnes présentes

  8 personnes ont transmis un pouvoir

10    personnes absentes.

 

1- RAPPORT MORAL OU D’ACTIVITE 2018

 

Le nombre d’adhérents et donateurs en 2018 s’élève à 34

Nous n’avons pas vraiment entrepris d’activité cette année hors le partenariat conclu avec l’Association CORALI de la Bernerie,  qui est commenté un peu plus loin, par Anne Laure Bernier.

Au moment des élections à Madagascar, il y a eu des périodes de grève des instituteurs au terme de l’année scolaire 2018 qui ont affecté la bonne marche de l’école.

Les instituteurs sont au nombre de 5, 3 titulaires et 2 vacataires.

 II y a 95 enfants scolarisés,

 

-          26 entants en pré-scolaires

-          13 enfants en CP1

-          13 enfants en CP2

-          13 enfants en CE

-          17 enfants en CM1

-          13 enfants en CM2

 

Cette année encore, nous avons payé les salaires des 2 vacataires en compléments de la somme versée par l’association des parents d’élèves de janvier à août 2018.

L’Association NOSY MITARIKA avait pris la décision de ne pas régler les instituteurs durant leur période de grève en mai et juin 2018 ;  les enseignants auraient souhaité travailler avec les élèves, mais les Syndicats n’ont pas autorisé cette démarche. L’école a fonctionné de ce fait en juillet, août. Seules les 2 vacataires et Paméla ont travaillé durant la grève.

 

Nous remercions à nouveau nos correspondants sur place Jean de Dieu et Fernande qui nous permettent d’être informés, via SKYPE et mail des actions que nous entreprenons et que nous leur demandons de mettre en place avec des consignes précises.

 

            2 – COMPTE RENDU DU SEJOUR d’Anne-Laure et Brigitte de l’ASSOCIATION CORALI du 30 octobre au 14 novembre 2018 au village d’AMBOHITRA

 

CORALI est une association culturelle située à la Bernerie et composée de 2 membres, Anne-Laure et Brigitte. Elles dispensent des travaux d’activité éducatifs dans les écoles de la Bernerie .

Elles nous ont proposé un partenariat avec un projet d’échange culturel entre les enfants de l’école primaire René Guy Cadou à la Bernerie et l’école primaire Kerlor à Pornic d’une part et d’autre part les enfants de l’école primaire publique d’AMBOHITRA.

L’échange s’est fait en France du 18 septembre au 16 octobre 2018 et à Madagascar du 30 octobre au 14 novembre 2018.

Le Directeur d’Académie a accepté ce projet éducatif.

Anne-Laure et Brigitte ont été accueillies par Jean de Dieu et Fernande durant quelques jours, puis sont montées au village accompagnées par Jean de Dieu. Elles ont été accueillies par les parents d’élèves, le président du village et les 2 enseignantes vacataires Délina et Olida.

A cause des grèves de mai et juin, la rentrée scolaire a été reconduite au 19 novembre 2018. Elles ont été surprises que Mickaël leur demande quel était leur programme !!! Car il n’y avait pas d’école !

Il a été décidé de créer dès le 31 octobre des temps d’activités éducatifs avec les enfants, tous les jours de 8H à 10H en alternance avec 4 enseignants qui sont venus à tour de rôle en soutien d’Anne Laure et Brigitte.

Anne Laure avait en charge les élèves du CE2, CM1, CM2 et Brigitte les CP et CE1.

Elles avaient en charge 30 enfants chacune. Elles ont donné au total 28h de cours, sur 7  jours.

 

Un goûter pour les enfants a été organisé.

 

Elles ont présenté la fresque dessinée par les enfants de France. Les enfants d’Ambohitra ont essayé de répondre aux 10 questions posées par les enfants français, par le biais de différents jeux qu’elles ont mis en place pour une meilleure compréhension. Bien que les cours soient dispensés en français, ils ne savent pas s’exprimer en français, c’était donc un peu compliqué d’échanger sur la fresque des  enfants français, du reste les enfants malgaches ont commenté la fresque en Malgache et Mickaël traduisait en français…sauf qu’il ne parle pas très bien français. . En fait les enfants n’entendent parler français qu’à l’école…

Elles ont pu appréhender leur niveau scolaire : les enfants apprennent leurs leçons par cœur, mais il y a peu de sens dans ce qu’ils font. Elles ont essayé de les faire penser par eux-mêmes. Elles ont beaucoup utilisé l’improvisation gestuelle et vocale dans leurs démarches auprès des enfants, du reste Brigitte qui avait en charge les 7/8 ans a vécu des moments formidables avec eux,  c’était un peu plus compliqué pour Anne-Laure, les enfants sont mal à l’aise.

Les parents d’élèves comprennent un peu le français mais n’arrivent pas à s’exprimer en français .

Les enfants sont beaux, très bien nourris et bien habillés (sans doute pour la circonstance)

Comme les institutrices ne dormaient pas au village, (grève)  Anne Laure et Brigitte se sont installées dans le logement des institutrices pour dormir. Elles pouvaient se laver, aller chercher l’eau à la fontaine de l’école. Pour se nourrir, les femmes du village d’Ambohitra leurs vendaient des patates douces, ananas, bananes, manioc, pains briochés, poissons. Ces femmes vendent ces produits au marché d’Ambodifatatra (village à Ste Marie) en empruntant à pied la piste tôt le matin. Délina en revenant du village d’Ambodifatatra leurs achetait du riz. Elles cuisinaient leur nourriture sur un petit réchaud à charbon.   Beaucoup de piqûres de moustiques. Mais la malarone leurs a évité d’attraper le paludisme, (la malarone coûte 4 fois moins chère qu’en France)

Pour l’eau à boire, elles ont utilisé le système de filtration de l’eau qui est un don de l’UNICEF au profit des écoles uniquement. Elles y ajoutaient des comprimés de micropur pour désinfecter l’eau.

D’ailleurs Dominique LACOMME s’étonne que les villageois n’aient pas demandé à l’Association l’achat pour le village de ce système de filtration de l’eau !!!

 

L’Association a offert  au village un panneau solaire pour permettre le branchement par clefs USB des portables.

 

Les hommes partent très tôt le matin pour des travaux aux champs et les femmes vont vendre des fruits au marché de Ste Marie.

 

Quant au  Motoculteur : il n’est jamais monté au village !!!

Nous étions convenus avec Jean de Dieu que ce matériel appartenait à l’association à charge pour lui d’en faire bon usage pour le village.

Jean de Dieu veut bien « prêter » le motoculteur sous certaines conditions : payer l’essence, ne pas labourer avec ! et il faut un chauffeur expérimenté pour le conduire…

C’est un fait, pour l’instant le motoculteur ne profite pas au village et c’est dommage ! Nous le déplorons…

Peut-être que les choses évolueront.

 

C’est Fernande qui est notre intermédiaire pour la tenue des comptes et ce n’est pas toujours bien perçu au village.

Le président fait un aparté : Il précise que Jean de Dieu et Fernande qui sont nos intermédiaires au village, nous ont été désignés, non seulement en termes d’actions mais aussi pour recevoir les finances que Nosy Mitarika transfère sur le compte de Fernande. A ce jour, hélas aucun autre compte n’existe. Il aurait été préférable que l’association des parents d’élèves soit titulaire d’un compte.

Dominique LACOMME précise que Fernande lui fournit  les tableaux de comptes qu’elle tient régulièrement et qu’il n’y a pas de souci sur son intégrité et que les remarques  qui nous sont rapportées de certains villageois ne sont pas fondées. Comment peuvent-ils juger sur des informations qu’ils ne possèdent pas !

Et c’est aussi grâce à l’action de Jean de Dieu que nous avons pu entreprendre les différentes constructions.

 

Une adhérente demande si l’on peut constater une différence de niveau scolaire entre les CP et  CM1.

Oui répond Anne Laure malgré des méthodes d’apprentissages différentes des nôtres, on note des progrès.

Les résultats aux examens de fin d’étude primaire sont satisfaisants.

 

L’Association NOSY MITARIKA a remis à Anne Laure et Brigitte la somme de 500€ pour faire face à différentes dépenses pour le village, à charge pour elles de ventiler ces sommes selon les urgences du moment.

Elles ont attribué les sommes de la manière suivante :

-        -   Achat panneau scolaire :                               50,00€

-          - Régularisation salaires vacataires

De avril à août :                                    270,26€

-         -  Compensation d’une gratification à

Paméla enseignante stagiaire             37,83€

-       -    Paiement de 2 semaines de pré rentrée

Scolaire à 4 enseignants                      54,05€

-         -  Restauration bâtiment scolaire                    13,51€

-         -  Achat d’un robinet                                            5,40€

-        -  Achat goûter des enfants                               53,43€

-        -  Commission Fernande                                  10,81€

-        -   Inscription Mickaël bibliothèque                  0,81€

-       -   Solde soit 17700 AR remis au Directeur de

L’école                                                      3,97€

   

          TOTAL                                                   500,07€

 

Le bureau remercie  Anne Laure et Brigitte pour leur belle et efficace participation auprès des enfants du village, des enseignants, des parents d’élèves etc…  Elles ont réalisé un travail colossal auprès des enfants qui ont probablement apprécié leur prestation.

Merci également pour les belles photos qu’elles ont diffusées lors de cette Assemblée Générale que l’ensemble des adhérents ont pu apprécier.

 

Yolande qui était à Madagascar à ce moment est montée au village, elle est intervenue auprès des jeunes du village notamment sur leur souhait d’avenir professionnel avec beaucoup de discussion sur l’importance de prise en mains de leur avenir.

Yolande était malade elle n’a pu assister à cette Assemblée Générale et nous le regrettons.

 

3- RAPPORT FINANCIER 2018

 

SOLDE DE BANQUE AU 31/12/2017

RECETTES 2018

 

DEPENSES 2018

RESULTAT 2018

2064.91

2233.21

3016.52

- 783.31

SOLDE DE BANQUE AU 31/12/2018

 

 

 

1281.60

 

 

 

 

Les dépenses 2018  ont été en augmentation, bien sûr, en partie par le financement d’un motoculteur (1750€ hors l’acompte de 300€ versé en 2017) et de son acheminement  pour le village. L’association lors de son voyage en 2017 a confié la charge de ce motoculteur à Jean de Dieu, cependant, nous avons appris qu’il ne sert pas encore pour le village.

 

Les dépenses sont aussi marquées par le versement des salaires des 2 vacataires pour un montant de 445€ couvrant la période du 1er janvier au 31 août 2018.

 

En 2018 les recettes ont diminué, en effet cette année,  elles ne sont constituées que par l’apport des adhésions et donations pour un montant de 1901€.

 

Les comptes de 2018 sont approuvés à l’unanimité.

 

4 – PROJETS 2019

Il a été proposé et voté à l’unanimité que la somme restante de 1281€60 soit destinée à régler 6 trimestres de salaires des vacataires.

Il est aussi décidé selon l’avis des adhérents que cette somme sera versée sur le compte de Fernande, mais pas dans son intégralité. Elle sera versée trimestriellement, jusqu’à épuisement de la somme.

Cette résolution est approuvée à l’unanimité.

 

 

5 – Renouvellement du bureau (démission du Président et de la Trésorière)

Le président Dominique LACOMME et la Trésorière Michèle NORMANDIN ont fait part de leurs démissions.

Dominique LACOMME informe les adhérents que faute de candidats pour tenir ces fonctions et comme le veut la réglementation, nous allons procéder à la dissolution de l’Association lors d’une Assemblée Générale extraordinaire.

Le bureau regrette la dissolution de cette association qui a été créee par Yolande CATOIRE qui y était très attachée.

 

 

La séance est levée à 19h30

 

Nous remercions les participants de leur présence.

 

 

On se retrouve au restaurant.

Au terme de l'Assemblée Générale Ordinaire, s'est tenue une Assemblée Générale Extraordinaire, pour débattre de la dissolution de l'Association NOSY MITARIKA, après les démissions des 2 seuls membres du bureau et du CA, Dominique LACOMME, président et Michèle NORMANDIN, trésorière, Cette réunion s'est déroulée le 18 janvier 2019 à 19h30.

 

 

 

 

 

Notre dernière construction

la nouvelle salle de classe en ravimpontzy

Ci- dessus, une vision de la cour de l'école après le passage d'un cyclone.

Encore beaucoup de travail à faire!!!


 

OBJECTIFS

 

¤ AIDE à L'ARTISANAT

 

L'aide au développement de l'artisanat pour les femmes est un objectif de l'association :

 

L'activité de tressage, création de paniers et de tapis, le commerce des denrées récoltées ou cueillies.

Le travail dans les rizières qu'il faut aussi implanter.

 

La construction et la rénovation des habitats existants.

 

Rejoignez l'association NOSY-MITARIKA en téléchargeant le bulletin d'adhésion ci-dessous :

Télécharger
Bulletin d'adhésion - Flyer de l'association Nosy-Mitarika
Description de notre action pour les habitants de l'ile de Sainte Marie et formulaire d'adhésion.
flyer.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB